Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 05:06

 

Un processus d’accaparement des plus hautes valeurs, des richesses, de la nature et des hommes sous le signe commun de la perte de la transcendance. Voici comment je définirais la bourgeoisie dont l’idéologie règne en maître absolu en France. La question éthique de l’altérité ne se pose plus. Tout n’est plus que rapacité et prédation. On se dédouane avec la diversité alibi. Quelques mesurettes au soutien de nos langues minoritaires pour sacrifier quelque peu à la modernité démocratique et montrer que nous sommes des gens ouverts,  mais qui ne modifient en rien le processus d’éradication en cours au sein d’un ordre de civilisation qui a proclamé de longue date sa supériorité au point de ne faire qu’un avec l’humanité. Et toujours cette incapacité à penser l’Autre et le problème qu’il incarne. On en douterait ? Même les plus grands défenseurs des droits sont incapables d’aborder ces questionnements. Il en est ainsi de l’ancien garde des sceaux Badinter, dont la rigueur morale et l’inlassable activité sur le terrain des droits ne sauraient être mis en doute. Mais la compassion de ce grand personnage ne saurait s’étendre aux langues de France, à ces millions d’êtres humains brutalement coupés de leurs racines et privés des moyens de transmettre leur langue et héritage à leurs enfants. La bourgeoisie est là dans ce refus d’aborder ces questions que l’on affronte pourtant partout ailleurs en Europe. Encore un exemple. Combien de millions d’euros dépensés chaque années par la mairie de Nantes pour financer des marionnettes géantes, lorsque nos langues bretonne et gallèse, en fâcheuse posture selon l’Unesco, ne reçoivent qu’une aide que l’on qualifiera pudiquement de symbolique ?  La bourgeoisie est là dans cette incroyable confusion des valeurs et surtout dans sa capacité à faire croire que ces problèmes n’en sont pas. Serait-il déplacé d’exiger que l’on donnât au moins autant d’argent à la sauvegarde de nos cultures menacées qu’aux marionnettes géantes ?  Sur le plan éthique certainement pas. Nous touchons ici du doigt l’une des manifestation de l’esprit bourgeois qui aspire à la grandeur, en toutes choses et même sous la forme assez dérisoire de marionnettes, pour oublier d’où l’on vient, que des peuples existent et que les hommes ont une « âme ». Mais arrêtons là  pour aujourd'hui les «  gros mots »..

Partager cet article

Repost 0
Published by desunion-francaise
commenter cet article

commentaires