Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 13:05

Parmi les scandales occultés par la démocratie française figure en solide place le processus de débretonnisation de notre département de Loire-Atlantique. Ce processus pour le moins singulier dans une démocratie - car consistant à écacuer l'identité bretonne, qui marque ce territoire depuis mille ans,  pour la remplacer par une identité inventée de toutes pièces et qualifiée de "lilgérienne" ,  a été mis en lumière et resitué dans son contexte jacobin dans  l'ouvrage " la désunion française". Mais voici que Didier Le corre, dans le magasine "Bretons" du mois de juillet 2012 prend également la plume pour dénoncer ce qui n'est jamais qu'une atteinte inacceptable à l'humanité. Et si ces dénonciations déridaient enfin nos responsables politiques - ceux de Loire-Atlantique, bien sûr, mais aussi ceux de la région Bretagne qui cultivent un silence coupable sur ces pratiques au risque de les encourager  ?  Les règles de la démocratie formelle ne sauraient légitimer de telles atteintes aux premier des droits culturels :  celui d'être reconnu et respecté dans son appartenance identitaire.

A cet égard, il serait peut-être souhaitable que le droit international évolue à ce sujet afin d'appréhender pénalement ce type d'atteintes à l'humanité. Car il est plusieurs manières de faire disparaître l'Autre homme. On peut l'exterminer physiquement - ce qui comporte des risques sérieux sur le terrain pénal- mais il est aussi possible de le faire disparaître de manière lente, par l'imposition d'une identité officielle différente de celle qu'il éprouve et le négationnisme historique, le tout dans la plus parfaite sécurité juridique . Encore une génération ou deux, et que restera-t'il de l'identité bretonne de nos enfants soumis à cette propagande identitaire transmise avec la force de persuasion de l'éducation publique  ?

Partager cet article

Repost 0
Published by desunion-francaise
commenter cet article

commentaires

Jean Cévaër 02/08/2012 10:29

Lionel, la désunion française est bien une réalité mais n'oublions que c'est la désunion bretonne qui parfois plus que la volonté du pouvoir central a été la cause de beaucoup de nos malheurs y
compris la partition administrative.
Cordialement.